Histoire et projet associatif

>>Histoire et projet associatif
Histoire et projet associatif 2017-02-24T22:33:17+00:00

L’association Rimbaud : l’origine

L’association Rimbaud est née dans les années 70, de la mouvance militante stéphanoise.

Dans la continuité de la loi “relative aux mesures sanitaires et de lutte contre la toxicomanie” de 1970 et sur fond de prise de conscience des risques encourus par les usagers de drogues, un mouvement d’opinions émergera parmi différents représentants locaux du corps social : magistrats, médecins, policiers, mais aussi soignants psychiatriques, enseignants, parents d’élèves, etc.

Ce premier groupe de personnalités très impliquées dans la vie sociale et médico-sociale se mobilisera pour ouvrir un centre d’accueil spécialisé puis obtenir son financement par l’aide sociale.

Premier logo du Centre Rimbaud

Premier logo du Centre Rimbaud

Sans l’opiniâtreté de ses militants, palliant souvent par l’engagement bénévole (écoutants téléphoniques, familles d’accueil), la modicité des subventions publiques, il est probable que l’Association, comme beaucoup d’autres, n’aurait pas survécu longtemps…

Ce n’est qu’au prix d’une ardente patience que nous pourrons conquérir la cité splendide qui donnera la lumière, la justice et la dignité à tous les hommes. Ainsi la poésie n’aura pas chanté en vain.
Arthur RimbaudArthur Rimbaud

Rimbaud en quelques dates

35 ans plus tard notre association est reconnue comme un acteur incontournable du dispositif d’addictologie médico-sociale de la Loire.

Déclaration de l’Association Rimbaud à la Préfecture de la Loire au Journal Officiel.
Son siège se trouvait 2 place Jean Jaurès, dans les locaux de la Sauvegarde.
Ouverture du Centre Rimbaud.
Création de l’ANIT à l’initiative du Pr Michel Debout, Président de l’Association Rimbaud qui avait réuni tous les partenaires nationaux intervenant dans le champ de la toxicomanie. Cette création a été réalisée à Saint Etienne, son siège se situait au 7 rue de la Résistance à Saint-Étienne.

Consultation psychiatrique : Dr Max Rochet.

Création du Service d’Adaptation à la Vie Active (SAVA).
Mise en place du SOS Info Drogues. Création d’une Antenne Familiale pour la prise en charge du toxicomane et de son entourage.
Réalisation dans le cadre de l’emploi et de la formation, du projet restaurant «la Caravelle», restaurant d’application avec l’aide de la Mairie de Roanne et du Lion’s Club local.
1er décret sur la création des CSST.
Mise en place du service médical (médecin généraliste) avec prescription des traitements de substitution.

Création de l’antenne Roannaise de Rimbaud en collaboration avec la municipalité de Roanne (médicalisation en 2006, nombreuses conventions avec le Centre Hospitalier de Roanne pour le dépistage des sérologies, mise à disposition d’un médecin par le CCAA du centre hospitalier de Roanne).

Mise en place d’une consultation psychologique pour les usagers et leur entourage.
Mise en place de la Consultation Jeunes Consommateurs (CJC) à Saint-Étienne et Roanne puis à Saint-Chamond.
Congrès à Saint Etienne de l’ANIT ( Journées nationales et 25 ans d’existence de l’ANIT) dont le thème était «Retour vers le futur : traitements d’hier, d’aujourd’hui et de demain». Mise en place d’une équipe de rue à la demande conjointe de la DDASS de la Loire et la Ville de Saint-Étienne.
  • Obtention de l’agrément CAARUD qui intègre l’équipe de rue.
  • Création de la CJC de Montbrison.
Mise en place d’une CJC à Montbrison.
Création du Point Accueil Ecoute Jeunes (PAEJ) du Roannais géré par Rimbaud.
Le PAEJ devient la Maison des Adolescents de la Loire (MDA) en partenariat avec le Service de Pédopsychiatrie du Centre Hospitalier Universitaire de Saint-Étienne.
Ouverture de la Communauté Thérapeutique « Les Portes de l’Imaginaire », établissement de soin des addictions avec hébergement à Saint Didier sur Rochefort dans la Loire.
Création de la CJC de l’Ondaine.
Déménagement du Centre Rimbaud de Saint-Étienne et de la Communauté Thérapeutique.

L’association Rimbaud : l’avenir

A ce stade de son évolution, une institution médico-sociale telle que la nôtre doit se poser certaines questions fondamentales :

  • Quelles sont les valeurs fondatrices de son action ?
  • Quelle identité associative s’est elle forgée au fil de son histoire ?
  • Comment envisage t-elle son avenir ?

C’est sur la base de ces questionnements qu’a été mis en chantier l’écriture du «Projet Associatif» de l’association Rimbaud.

Ce document est désormais la référence au plan politique comme au plan technique, à usage interne comme à usage externe. Il devra permettre aux futurs militants de se positionner dans une orientation politique associative. Il servira, aussi et surtout, de socle aux futures évaluations qui jalonneront l’avenir immédiat des relations entre le Centre Rimbaud et son administration de contrôle.

Enfin, sa large diffusion permettra de faire mieux connaître notre existence et nos ambitions.